Blogue sur la campagne « Bell, on cause »


Unifor dépose une plainte de pratique déloyale de travail contre Bell Canada

Le 27 mai 2019

À :        Toutes les sections locales de Bell dans l’ensemble du Canada

 

Chères consœurs, chers confrères,

Aujourd’hui, Unifor a déposé une plainte pour pratique déloyale de travail contre Bell Canada pour avoir omis de divulguer la portée du projet de service Internet résidentiel sans fil lors des négociations avec l’unité des techniciens de Bell en 2017 et de nouveau en 2018 lors des négociations avec BST, au cours desquelles une entente tripartite couvrant les travaux d’installation résidentielle a également été renégociée. 

De plus, dans cette plainte, nous dénonçons également le fait que Bell ait donné en sous-traitance l’intégralité du projet pour se venger du syndicat qui a exercé son droit légal de représenter ses membres d’une façon que Bell Canada n’a pas appréciée (selon Declan Brady, premier vice-président des opérations de Bell). 

Au cours des semaines et des mois à venir, les membres peuvent s’attendre à une série de mesures progressives visant à redonner ces tâches aux membres d’Unifor. 

Continuez d’appuyer vos comités de négociation, vos représentantes et représentants des sections locales, et votre syndicat national alors que nous luttons pour maintenir ces emplois et mettre fin à l’érosion dans l’ensemble de nos unités de négociation.  

Visitez notre site Web www.belloncause.ca pour obtenir les plus récentes nouvelles. 

 

En toute solidarité, 

Chris MacDonald                                            John Caluori

Adjoint au président national                         Adjoint au directeur québécois

 

CM/JC/lmc-sepb-343

c.c. Représentant(e)s nationaux desservant les sections locales de Bell


Unifor dépose une demande de déclaration d’employeur commun visant Bell Canada dans le dossier d’Expertech

TORONTO – Unifor a déposé une demande auprès du Conseil canadien des relations industrielles (CCRI) affirmant que Bell Canada est l’employeur légitime des techniciens et du personnel de bureau d’Expertech, insistant pour dire que les membres devraient négocier avec Bell Canada.

« Nous estimons qu’Expertech est une marionnette, entièrement sous la propriété et le contrôle de Bell Canada, a déclaré Jerry Dias, président national d’Unifor. Nous ne négocions pas avec les marionnettes. Les membres d’Unifor méritent de pouvoir s’asseoir à la table avec leur employeur, Bell Canada. »

Le mardi 21 mai, Unifor a présenté une demande de déclaration d’employeur commun auprès du CCRI pour les techniciens et le personnel de bureau d’Expertech, affirmant que Bell Canada est le véritable employeur de ces membres, et non Expertech, et que ceux-ci devraient donc être couverts par les conventions collectives des techniciens et du personnel de bureau de Bell Canada.

« Cette demande est une façon pour Unifor de défendre les bons emplois du secteur des télécommunications au Canada, aujourd’hui et pour la prochaine génération de travailleurs et travailleuses, a indiqué Renaud Gagné, directeur québécois d’Unifor. Bell a sous-estimé ces travailleurs en créant Expertech. Nous croyons qu’Expertech est en réalité Bell Canada, et nos membres méritent mieux. »

Bell Canada a créé Expertech et en est maintenant l’unique propriétaire. Le travail affecté aux membres d’Expertech diminue continuellement. Le syndicat a été témoin du contrôle absolu de Bell quant aux contrats d’Expertech, entraînant des décisions d’affaires qui ont mené à des mises à pied et au transfert de bons emplois syndiqués dans le domaine des télécommunications.

Les employés de Bell Canada et des filiales de Bell font campagne depuis longtemps contre la sous-traitance et les autres formes d’érosion de l’emploi et continueront de le faire.  Pour des comptes rendus sur cette campagne, visitez le site belloncause.ca.

Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada, représentant 315 000 travailleurs dans tous les grands secteurs de l’économie. Le syndicat milite pour tous les travailleurs et leurs droits; il lutte pour l’égalité et la justice sociale au Canada et à l’étranger, et aspire à provoquer des changements progressistes pour un meilleur avenir.

Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquez avec Sarah McCue, représentante nationale aux communications d’Unifor, à l’adresse sarah.mccue@unifor.org ou au 416-458-3307 (cellulaire).

Pour des entrevues en français, veuillez communiquer avec Marie-Andrée L’Heureux, représentante aux communications d’Unifor pour le Québec, à l’adresse marie-andree.lheureux@unifor.org ou au numéro 514-916-7373 (cellulaire).

 


On cause pour vrai : devant l’élimination des emplois, il faut renforcer la résistance

Le plan d’affaires de Bell est de supprimer de bons emplois pour augmenter ses profits.  

Figure 1 Comparaison du nombre de membres d’Unifor 2009, 2014, 2019

Lire la suite

Bell sape notre travail depuis plusieurs années. Il est temps de causer pour vrai au sujet de Bell.
Blogue sur la campagne « Bell, on cause »
Bell has eroded good jobs for many years. It's time to really talk about Bell.